pornBLOCK

hidden_text

Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

Un déplacement, un jugement et un règlement
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 !

Nous sommes le jeudi 6 août. Attention : un nouvel épisode caniculaire débute aujourd'hui, pensez à vous hydrater. N'oubliez pas non plus que, si vous habitez en Ile-de-France, épisode de pollution oblige, la circulation différenciée est mise en place dans la région. De 5h30 à 20h, seuls les véhicules Crit'air 0, 1 et 2 peuvent rouler et la vitesse est réduite de 20 km/h.



Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Macron au Liban, de l'art ou du cochon et le défi du mont Ventoux

Un hélicoptère survole le port de Beyrouth, hier. (Reuters)

1. Emmanuel Macron va au chevet du Liban. Après la double explosion qui a touché le coeur de Beyrouth mardi, le président se rend aujourd'hui dans la capitale libanaise. Il y portera un "message de fraternité et de solidarité" partagés par de nombreux pays, qui déploient déjà une aide humanitaire et financière.

2. Elle va défendre son statut d'artiste. Deborah de Robertis, la franco-luxembourgeoise qui était apparue uniquement vêtue d'un voile devant les pèlerins de Lourdes il y a deux ans, saura aujourd'hui si le tribunal de Tarbes la condamne à une amende pour exhibitionnisme.

3. Ils vont défier le Géant de Provence. Pour remporter l'épreuve du "Mont Ventoux Dénivelé Challenges", des cyclistes de premier plan comme Guillaume Martin ou Nairo Quintana devront aujourd'hui grimper deux fois le sommet, pour un dénivelé total de 4.000 mètres. De quoi s'échauffer avant le début du Tour de France dans trois semaines.

L'ACTU À VENIR

Port du masque en extérieur à Paris et en banlieue : l'arrêté sera pris d'ici à jeudi par le préfet de police

Lire la suite

Comment le parti de Marine Le Pen avance ses pions dans la police

Lire la suite


Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Explosions au Liban : ce qu'il faut savoir sur le nitrate d'ammonium

Le nuage de fumée sans doute chargé de nitrate d'ammonium s'est développé juste après la première explosion à Beyrouth. (Reuters)

Pourquoi on en parle. Selon le gouvernement libanais, les explosions qui ont ravagé Beyrouth mardi ont été déclenchées par la présence de 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium dans un entrepôt du port. Le directeur de la Sûreté générale a précisé que cette cargaison y était stockée depuis des années, à proximité de quartiers très fréquentés. Le nitrate d'ammonium, produit sous forme de petits granulés poreux, est l'un des engrais les plus utilisés au monde. Il est également le principal composant de nombreux types d'explosifs, où il est mélangé à du fioul et activé par une charge explosive.

Pourquoi l'explosion a été aussi violente. Seul, le nitrate d'ammonium ne peut provoquer de telles explosions qu'à des températures très élevées. Mais il agit comme une source d'oxygène qui peut accélérer la combustion d'autres matériaux. Pour qu'il y ait combustion, il faut que de l'oxygène soit présent. Les granulés de nitrate d'ammonium fournissent une quantité d'oxygène beaucoup plus concentrée que l'air que l'on respire. En s'embrasant, il produit des quantités massives d'oxydes d'azote, un gaz rouge à l'odeur désagréable qui peut entraîner d'importantes difficultés respiratoires et présente un risque sanitaire majeur.

Pourquoi on en a déjà parlé. L'un des tout premiers accidents connus fit 561 morts en 1921 dans une usine à Oppau en Allemagne. En France, l'explosion de quelque 300 tonnes de nitrate d'ammonium dans l'usine AZF a provoqué la mort de 31 personnes en 2001. En 1995, il avait été utilisé comme engin explosif à Oklahoma City, aux Etats-Unis, tuant 168 personnes.


👉  Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Avant les explosions, le Liban était déjà en plein chaos économique

Lire la suite

16 déplacements en un mois : comment Jean Castex veut occuper le terrain

Lire la suite


Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Les footballers qui toussent pendant un match peuvent être exclus

L'International football association board (l'Ifab), l'instance qui détermine et fait évoluer les règles du ballon rond, ne rigole pas avec le Covid-19. Elle a décidé avant-hier qu'un joueur toussant de façon volontaire vers un joueur adverse ou un arbitre pouvait désormais recevoir un carton rouge. La fédération anglaise de football a décidé d'appliquer la mesure dans la foulée pour le football amateur et de loisir.

Les joueurs professionnels ne sont pas épargnés, même s'ils sont dépistés jusqu'à plusieurs fois par semaine. Au cours d'un match, si l'arbitre considère qu'une toux constitue un geste dangereux ou insultant, il sera en droit de sanctionner le footballer mis en cause. "Si c'est clairement accidentel, l'arbitre n'aura pas à agir, de même que si la 'toux' s'est produite à une distance suffisante de tout autre joueur", a précisé l'Ifab. .

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Olivia Ruiz au JDD : "L'exil est une renaissance nécessairement inaboutie"

Lire la suite

"Bigfoot Family", le film d'animation européen qui veut faire revenir les familles dans les salles

Lire la suite



Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris

>