pornBLOCK

hidden_text

Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

Un pont à Gênes, un musée sous l'eau et un masque sur le visage.
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 !

Nous sommes le lundi 3 août et vous souhaitons de bonnes vacances si c'est le cas. Aux autres : bon courage. Voici votre Newsletter du Matin. N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques ici.



Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Le masque s'invite en extérieur, la prime à la conversion auto change, Notre-Dame de Paris déménage son grand orgue

Plusieurs villes ont d'ores et déjà appliqué le port du masque en extérieur. (Reuters)

1. Après Saint-Malo et Orléans, c'est au tour des villes de Lille, Bayonne et Biarritz de rendre obligatoire, à partir d'aujourd'hui, le port du masque dans leur centre. Vendredi, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé que les préfets pouvaient désormais étendre l'obligation du port du masque aux lieux publics ouverts.

2. Un nouvelle prime à la conversion automobile est lancée aujourd'hui. Mais elle sera un peu moins favorable que celle qui était en vigueur depuis juin. En échange de la mise au rebut d'un véhicule classé Crit'air 3 ou plus ancien, les particuliers pourront désormais recevoir de 2.500 à 5.000 euros (selon leurs revenus) pour l'achat d'une voiture électrique ou hybride rechargeable. Ce sera 1.500 à 3.000 euros pour un véhicule Crit'Air 1 ou 2.

3. A Notre-Dame de Paris, la dépose du grand orgue débute ce matin. Véritable chantier dans le chantier de la restauration de la cathédrale, il a fallu monter un échaffaudage de 30 mètres courant juillet. Il faudra attendre 2024 pour voir l'instrument, qui compte plus de 8.000 tuyaux, nettoyé et remonté.

L'ACTU À VENIR

Crise économique : les chiffres qui inquiètent, ceux qui laissent de l'espoir

Lire la suite

INFO JDD. Décès liés au Covid-19 : un bilan impossible à faire, faute de moyens

Lire la suite


Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Pourquoi le nouveau pont de Gênes, inauguré aujourd'hui, divise le gouvernement italien et sa majorité

Le Premier ministre italien, Giuseppe Conte, déclenchant la sirène après la pose de la dernière travée, le 28 avril. (Fabio Ferrari/AP/Sipa)

Après la catastrophe, un nouveau pont inauguré. Le président du Conseil italien, Giuseppe Conte, se trouve aujourd'hui à Gênes pour assister à la mise en service du nouveau viaduc, deux ans après l'effondrement du pont Morandi, le 14 août 2018, dans lequel 43 personnes ont perdu la vie. Alors que l'Italie a perdu plus de 35.000 compatriotes dans l'épidémie de Covid-19 et qu'elle devrait subir cette année sa pire récession depuis 1945, le nouveau pont dénommé San Giorgio fait figure pour certains de symbole du renouveau.

Un symbole diversement apprécié au sein de la coalition gouvernementale. Une partie du monde économique pousse Giuseppe Conte à s'appuyer sur cet exemple et lancer un grand plan Marshall doublé d'une réforme de l'administration. Une proposition qui divise la coalition gouvernementale, composée du Parti démocrate et du Mouvement 5 étoiles (M5S) antisystème. Ce dernier avait fait de son allergie aux grands travaux un axe de positionnement politique… à l'époque renforcé par la chute du pont Morandi. Le "décret de simplification" pour les travaux publics, adopté début juillet, a d'ailleurs provoqué une bataille acharnée.

La question des grands travaux va-t-elle avoir raison de la majorité? D'un côté, le M5S craint, par le biais du "décret de simplification", de nombreuses fraudes, voire de la corruption. De l'autre côté, l'état des routes en Italie est catastrophique et nécessite de nombreux travaux urgents. Selon le quotidien La Repubblica,  20 autres viaducs menacent de s'écrouler. La majorité va-t-elle trouver un accord ou le clash est-il inéluctable? L'enjeu est d'autant plus crucial que le pays entre en période électorale, avec un référendum prévu en septembre sur la réduction du nombre de parlementaires et des élections dans une demi-douzaine de régions. Dont la Ligurie et Gênes, sa capitale.


👉  Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Environnement, droits de l'homme... L'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne inquiète

Lire la suite

Covid-19 : comment un mariage à Annecy est devenu l'un des plus gros clusters depuis le déconfinement

Lire la suite


Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
La Grèce se lance dans le tourisme sous-marin

Le premier musée sous-marin grec permet de découvrir, en tenue de plongée, des milliers d'amphores non loin de l'îlot de Peristera. (Reuters)

4.000 : c'est le nombre d'amphores que recèle le premier musée sous-marin inauguré par la Grèce avant-hier. Il s'agit de l'épave d'un gros navire marchand qui aurait coulé lors d'intempéries en mer Égée vers 425 avant notre ère, près de l'actuel îlot de Peristera, au large de l'île d'Alonissos. Il transportait des milliers d'amphores contenant du vin entre la Chalcidique, dans le nord de la Grèce, et l'île de Skopelos, a expliqué Ert Pari Kalamara, la directrice du département des antiquités sous-marines, à la chaîne de télévision Skai TV.

Les amphores, dont la plupart sont intactes, ont été découvertes en 1985 par un pêcheur. Les visiteurs munis de bouteilles de plongée pourront les observer à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 3 octobre. Les touristes qui ne pratiquent pas la plongée auront droit à une visite virtuelle dans un centre d'information situé à Alonissos.

Pour l'Etat, il s'agit d'une première expérience qui, si elle est courronnée de succès, pourrait être renouvelée. Les autorités grecques comptent en effet rendre accessibles aux touristes pratiquant la plongée sous-marine quatre autres sites d'épaves antiques.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Tour de France : France Télévisions envisage de laisser ses commentateurs à Paris

Lire la suite

EXCLUSIF. Les confidences du veuf de Pierre Bergé, Madison Cox

Lire la suite



Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris

>