pornBLOCK

hidden_text

Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

Edouard Philippe en tournée et Tony Yoka au combat
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 Nous sommes le vendredi 25 septembre. Voici votre Newsletter du Matin. Excellente journée à toutes et à tous.


Explosion du nombre de cas de Covid-19 en France : comment en est-on arrivé là?
Lire la suite


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Edouard Philippe en tournée et Tony Yoka au combat

1 - Les bars et restaurants de la métropole d'Aix-Marseille et de Guadeloupe devront fermer, à partir de demain, pour 15 jours. L'objectif est de limiter la propagation du Covid-19. On en parle plus en détails dans notre topo d'actu (voir plus bas).

2 - Edouard Philippe poursuit sa tournée de rentrée à Angers . L'ancien Premier ministre sera aux côtés de l'édile, Christophe Béchu, pour les "Ateliers" de La République des maires, association d'élus Macron-compatibles fondée par cet ex-LR. C'est son troisième discours en quelques jours. Cliquez ici pour aller plus loin.

3 - Certes, il n'y aura pas de titre en jeu ; n'empêche que le combat de poids lourds entre Tony Yoka et Johann Duhaupas est le plus attendu de l'année pour les amateurs de boxe en France. L'affrontement sera à suivre en direct sur Canal+ à partir de 20h45. Pour en savoir plus, cliquez ici.

L'ACTU À VENIR

Présidentielle américaine : Trump-Biden, la dernière ligne droite

Lire la suite

Nations unies : le président palestinien Mahmoud Abbas va plaider sa cause

Lire la suite

Erratum :  En raison d'un problème technique, le titre de la Newsletter du Matin d'hier et d'avant-hier était le même que celui de mardi matin. Veuillez acceptez nos excuses les plus sincères



Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Covid-19 : pourquoi la situation à Marseille divise le gouvernement et les autorités locales

Des personnes se font tester jeudi à Marseille. (Sipa)

Des constats contradictoires. Le gouvernement a décidé de la fermeture à compter de demain des bars et restaurants dans la métropole Aix-Marseille, désormais classée comme la Guadeloupe en "zone d'alerte maximale". Le ministre de la Santé, Olivier Véran, justifie ce choix par la situation sanitaire "particulièrement inquiétante" localement. Mais cette annonce a suscité l'incompréhension des élus locaux comme des responsables de l'IHU Méditerranée Infection, dirigée par Didier Raoult, qui arguent que la situation est au contraire en voie de s'améliorer. Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, Renaud Muselier, a ainsi prévu de déposer aujourd'hui un référé contre la fermeture des restaurants

Chaque partie avance en fait ses propres chiffres. Le gouvernement retient trois critères pour classer Aix-Marseille dans cette "zone d'alerte maximale" : un taux d'incidence (nombre de cas positifs pour 100.000 habitants) au-dessus de 250, un taux d'incidence pour les seules personnes âgées supérieur à 100 et un taux de plus de 30% de patients Covid parmi l'ensemble des personnes actuellement en réanimation. A l'inverse, Philippe Parola, chef du service des maladies infectieuses de l'IHU Méditerranée, mettait en avant hier d'autres indicateurs "plutôt rassurants". "Ce que nous constatons, c'est une diminution du nombre de tests positifs et une diminution des hospitalisations", notait sur CNews le médecin, rapportant par ailleurs que des lits restaient vides dans ses services. A cela s'ajoute une baisse observée ces derniers jours du taux d'incidence à Marseille, qu'Olivier Véran appelle à prendre avec prudence.


👉 Pour en savoir plus, retrouvez notre article ici
NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Covid-19 : l'épidémie est-elle en train de s'emballer? Voici ce que disent les indicateurs

Lire la suite

"Etre avocat en Turquie, c'est commettre un crime" : ils racontent leur quotidien sous Erdogan

Lire la suite



Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
En Floride, des stars paient les dettes de détenus

Le basketteur LeBron James, la légende Michael Jordan, le milliardaire et ancien maire de New York Michael Bloomberg, le chanteur John Legend, le réalisateur Steven Spielberg et sa femme Kate Capshaw, la chanteuse Camilla Cabello… Tous se mobilisent avec d'autres stars pour… les anciens détenus de Floride. Ils ont versé un total de 20 millions de dollars afin de payer les dettes de prisonniers sortis de cellule. Ceux-ci sont affectés par une loi locale entrée récemment en vigueur : leur droit de vote est suspendu tant qu'ils ont des amendes ou des frais de justice impayés, même s'ils ont purgé leur peine.

Certains ont ainsi des dettes de plusieurs dizaines de milliers de dollars, et la plupart ne peuvent pas payer ce qu'on leur demande. Cette loi peut pourrait empêcher jusqu'à 750.000 personnes - majoritairement noires ou hispaniques - de voter. La Floride est un Etat clé pour l'élection présidentielle du 3 novembre - les sondages ne donnent que deux à trois points d'avance pour Joe Biden - et a été souvent indécis durant les autres scrutins. "Le droit de vote est fondamental pour notre démocratie et aucun Américain ne devrait être privé de ce droit", a résumé Michael Bloomberg dans un communiqué. 

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Pierre Gagnaire et Hervé Bourdon, une amitié atypique dans le monde de la gastronomie

Lire la suite

Entre méticulosité historique et imagination malicieuse, Maël Renouard imagine la cour de Hassan II

Lire la suite



Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris ou en nous contactant directement via le formulaire suivant 

>