pornBLOCK

hidden_text

Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

Rentrée en France, restrictions en Europe.
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 Nous sommes le lundi 2 novembre et nous vous souhaitons une bonne rentrée (confinée). Voici votre Newsletter du Matin.


Olivier Véran sur le Covid-19 : "Noël ne sera pas normal cette année"
Lire la suite


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Une rentrée scolaire particulière, offensive pour la réouverture des commerces et toujours plus de restrictions en Europe

Le Premier ministre, Jean Castex, se rend aujourd'hui avec le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, au collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), où enseignait Samuel Paty. (Sipa)

1 - Elles seront ouvertes. Les écoles retrouvent ce matin enfants et professeurs pour une rentrée scolaire qui s'effectuera dans des conditions très particulières, en plein reconfinement. Un hommage sera rendu à l'enseignant assassiné le 16 octobre, Samuel Paty, avec notamment la lecture de la lettre de Jean Jaurès aux instituteurs et une minute de silence à 11h.

2 - Il ne veut rouvrir. Malgré la colère des petits commerçants dont l'activité est jugée "non essentielle", relayée par des élus de tous bords, Jean Castex a redit non à une réouverture hier soir sur TF1. En revanche, les grandes surfaces devront fermer les rayons non essentiels à partir de demain, a précisé le Premier ministre. Des députés tenteront de revenir à la charge aujourd'hui avec l'examen du projet de loi prolongeant l'état d'urgence sanitaire.

3 - Ils ferment. Commerces en Belgique, bars et restaurants en Allemagne... A l'image de la France et avant elle de l'Irlande, les Etats européens continuent de prendre des mesures drastiques. Suivront mardi de nouveaux confinements d'un mois en Autriche et en Grèce et jeudi en Angleterre. Plus de détails ici.

L'ACTU À VENIR

"On se confronte à ce à quoi on s'attendait, mais en pire" : à Firminy, nouvel épicentre de l'épidémie

Lire la suite

Vers un report en juin des élections régionales et départementales

Lire la suite



Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Covid-19 : dans les hôpitaux, le pic est attendu à la mi-novembre

Les scénarios établis par l'Institut Pasteur. (JDD)

Un confinement, plusieurs scénarios possibles. Les dernières modélisations de l'Institut Pasteur, datées de vendredi, jour du reconfinement, tentent de définir le pic à venir de l'afflux de patients dans les services hospitaliers. Comme le montrent les graphiques ci-contre, plusieurs scénarios sont envisagés, selon l'efficacité qu'aura ce second confinement sur la dynamique de l'épidémie, le R effectif (aujourd'hui mesuré à 1,3). "Dans toutes les hypothèses, le pic des admissions à l'hôpital sera atteint pendant la deuxième semaine de novembre", décrypte l'épidémiologiste de l'Institut Pasteur Arnaud Fontanet. Le nombre de patients commencerait alors à décroitre quelques jours plus tard, dans le scénario le plus optimiste (images 3 et 4), mais le pic se transformerait en haut et long plateau dans le scénario noir d'un R qui resterait à 1,2.

Des hôpitaux déjà submergés. Quoi qu'il arrive, au 1er décembre, date de la fin prévue du confinement, la capacité hospitalière sera, au mieux, celle atteinte aujourd'hui… "Plus on respecte le confinement, moins il sera long, c'est la règle", prévenait hier dans le JDD le ministre de la Santé, Olivier Véran. A l'heure actuelle, plus de 24.000 patients sont hospitalisés (contre 32.300 au plus fort de la crise en avril) dont 3.578 en réanimation (7.148 le 8 avril dernier). La situation est déjà très tendue : dans les hôpitaux submergés, en Île-de-France, en Auvergne-Rhône-Alpes ou dans les Hauts-de-France, des chirurgiens commencent à trier leurs patients à cause des déprogrammations massives.


👉  Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Islam : les lourdes ambiguïtés du CCIF

Lire la suite

Présidentielle américaine : pourquoi Joe Biden est archi-favori face à Donald Trump

Lire la suite



Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Burger King appelle à manger McDonald's (entre autres)

La page de pub de Burger King dans le JDD d'hier.

Vous l'avez peut-être vu hier à la page 11 du JDD. "Commandez chez McDo", indique le titre d'une publicité financée par… son concurrent Burger King. Deux jours après le début du reconfinement, la chaîne de restauration rapide américaine appelle à aider tous les restaurants "grâce à la livraison, à la vente à emporter et aussi au drive". "Avec un Whopper, c'est mieux, mais si c'est un Big Mac, c'est déjà pas mal", conclut l'enseigne qui a fait son retour ces dernières années en France.

Ce message de solidarité, relayé sur les réseaux sociaux, tranche avec les moqueries récurrentes de Burger King à l'encontre de McDonald's, notamment sur la taille du Big Mac, que le premier juge insignifiante par rapport à son Whopper. Mais la chaîne américaine est coutumière des opérations de communication qui font mouche. Pendant le premier confinement, elle avait par exemple donné la recette de son sandwich star à refaire à la maison.

Burger King France, à travers sa maison mère, le groupe Bertrand, s'engage aussi depuis plusieurs mois en faveur des restaurateurs touchés par la crise liée au Covid-19. Le premier groupe de restauration en France, qui possède aussi Hippopotamus, Bert's ou Léon de Bruxelles, avait ainsi demandé il y a quelques semaines un aménagement du couvre-feu de 21 heures ou une baisse de la TVA à 5,5%. Sans succès jusqu'à présent.

👉 Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Comment Carlos Ghosn a organisé sa nouvelle vie au Liban

Lire la suite

Confinement : 15 idées pour s'évader sans sortir de chez soi

Lire la suite




Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris ou en nous contactant directement via le formulaire suivant 

>