pornBLOCK

hidden_text

Online shopping for the latest electronics, fashion, phone accessories, computer electronics, toys, home&garden, home appliances, tools, home improvement and more.

Un procès, une réunion, une négociation
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 Nous sommes le lundi 23 novembre. Voici votre Newsletter du Matin. Excellente journée à toutes et tous!


Emmanuel Macron au JDD : "Il faut de la cohérence, de la clarté, un cap"

Lire la suite


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
Le procès d'un président, une réunion pour les quartiers défavorisés, la fin des négociations sur le télétravail

1 - Nicolas Sarkozy est jugé à partir d'aujourd'hui dans "l'affaire des écoutes" devant le tribunal correctionnel de Paris (jusqu'au 10 décembre). L'ancien président est soupçonné d'avoir tenté d'obtenir les faveurs de Gilbert Azibert, premier avocat général près la Cour de cassation, en échange d'un poste à Monaco. Il devra répondre des chefs d'accusation de "corruption" et de "trafic d'influence". Le procès pourrait toutefois vite être suspendu. La défense de Gilbert Azibert a déposé une demande de renvoi, pour raisons médicales.

2 - Neuf maires vont plaider en faveur des quartiers défavorisés aujourd'hui lors d'une réunion en visioconférence avec Jean Castex. Ils réclament notamment qu'un milliard du plan de relance, appelé "1% solidarité", soit alloué aux "associations oeuvrant pour la jeunesse et les publics en difficulté" et à "la création de comités locaux de solidarité" et de "maisons médicales et de centres de santé" dans les villes les plus pauvres.

3 - Patronat et syndicats se retrouvent cet après-midi pour une séance finale de négociation sur le télétravail dont l'issue paraît incertaine, à commencer par la valeur du document qui en sortira : contraignant ou non. Sur l'éligibilité des postes "télétravaillables", la prise en charge des frais ou encore la législation entourant les accidents du travail, les dissensions restent grandes.

L'ACTU À VENIR

Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement : "Les assouplissements du confinement se feront en trois temps"

Lire la suite

L'épidémiologiste Renaud Piarroux : "Il faut se préparer à une troisième vague"

Lire la suite


En partenariat avec EDF

Les Electric Days : l'évènement des énergies qui changent tout.

Dans un contexte de crise sanitaire qui perdure, les Electric Days se réinventent avec une expérience 100% digitale, le 1er décembre.
Une journée complète de live durant laquelle vous pourrez découvrir les innovations du Groupe EDF et de ses partenaires pour lutter contre le changement climatique au travers d'une électricité bas carbone.
Au programme : une exposition digitale de plus de 50 innovations, des intervenants internationaux inspirants, un e-forum de recrutement regroupant 3000 offres de stages et la remise des Prix start-up EDF Pulse.

Pour participer, rendez-vous le 1er décembre sur : ElectricDays.fr


Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
Les secrets de la task force qui prépare l'arrivée du vaccin

Préparation d'un vaccin contre le Covid-19. (Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA)

Un vaccin pour la nouvelle année? Ce n'est pas encore une réalité ; mais plus tout à fait un rêve. Certaines chevilles ouvrières du ministère de la Santé assurent désormais, en off, que la mission n'est pas impossible. Vendredi, le tandem américano-allemand Pfizer-BioNTech, en première ligne avec Moderna dans la course au vaccin, annonçait le dépôt d'une première demande d'autorisation de mise sur le marché aux États-Unis. La veille, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, indiquait que l'Union pourrait donner son feu vert à ces deux candidats dès la mi-décembre. "Il est possible que nous puissions livrer des vaccins en décembre", assure Ugur Sahin, le directeur de BioNTech.

Une "task force vaccin" à l'oeuvre. Selon plusieurs sources, un commando interministériel de plusieurs dizaines de personnes travaille d'arrache-pied pour tenter de mener à bien et à temps la mission clé de 2021. "Ils sont plus nombreux que ceux qui ont piloté le déconfinement", jure un de leurs interlocuteurs. Un membre de l'équipe, versant sanitaire, confie : "C'est un boulot de dingue, de 8 heures du matin à minuit, week-end compris, pour tout mettre en musique. Les choses se sont précipitées depuis les annonces des fabricants. On les attendait quinze jours plus tard!" Le groupe, baptisé "task force vaccin", est piloté par le haut fonctionnaire Louis-Charles Viossat.

Plusieurs choix s'offrent à cette "task force". Ayant médité l'échec de la campagne d'injections contre la grippe H1N1 en 2009, beaucoup s'étaient juré de ne jamais plus proposer une vaccination en centres et de laisser la main aux généralistes, pharmaciens ou infirmiers. Mais les conditions de conservation (- 70 °C) du vaccin de Pfizer-BioN-Tech, censé être le plus prometteur (95% d'efficacité autoproclamée), pourraient modifier l'équation, du moins au début. Autre casse-tête du moment : définir le volet scientifique de la stratégie française. Qui vacciner en premier, parmi les quelque 3 millions de professionnels de santé, du médico-social et les 30 millions de personnes à risque, dans la mesure où tout le monde ne pourra vraisemblablement pas l'être au premier semestre?


👉  Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Cyril Dion : "Macron a besoin de montrer qu'il fait quelque chose sur le terrain de l'écologie"

Lire la suite

EXCLUSIF. Déprogrammations : deux millions d'hospitalisations en moins en 2020

Lire la suite


Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Un million de Français ont fait réparer leur vélo depuis mai

Le "coup de pouce" a fonctionné. Dans les jours qui viennent, la barre symbolique du million de bénéficiaires du dispositif d'aide à la réparation de bicyclette sera franchie. "On est en train d'entrer dans l'ère du vélo", s'enthousiasme la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, qui avait fixé cet objectif chiffré pour la fin de l'année. Mis en place en mai lors du déconfinement, le mécanisme accorde une prime pouvant aller jusqu'à 50 euros à tout utilisateur souhaitant changer un pneu, un câble de dérailleur ou remettre en état les freins d'un engin remisé au garage.

Associée aux coronapistes – ces 1.000 kilomètres de voies cyclables créées depuis le déconfinement –, cette prime a remis du monde en selle. Selon une enquête OpinionWay pour la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB)*, 52% de ses bénéficiaires utilisent plus souvent leur vélo qu'avant. "Et parmi ceux-ci, 80% étaient des utilisateurs exceptionnels avant l'opération Coup de pouce, souligne Benoît Parraud, codirecteur du département marketing et services de cet institut. Ce dispositif a créé de nouveaux usages." "Sur le million de bénéficiaires, la moitié utilise encore plus son vélo mais, surtout, 500.000 personnes s'y sont mises", confirme la ministre.

👉 Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Yuval Noah Harari, auteur de "Sapiens" : "On ne peut pas comprendre l'humanité sans comprendre l'évolution"

Lire la suite

"Une Terre promise" : le livre de Barack Obama a déjà été réimprimé deux fois en France

Lire la suite



Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris ou en nous contactant directement via le formulaire suivant 

>