pornBLOCK

La France en deuil, Zidane dans le dur
JE M'ABONNE


Bonjour 👋 Nous sommes le mercredi 9 décembre. Voici votre Newsletter du Matin. Excellente journée à toutes et tous!



Face au Covid-19, les professeurs réinventent le sport à l'école

Lire la suite


Anticiper

LES INFOS DU JOUR
L'école obligatoire évoquée en Conseil des ministres, deuil national en hommage à VGE et match couperet pour Zidane

Le Real de Zidane est en danger en Ligue des champions.

Jour J pour le texte sur les séparatismes. Le projet de loi, finalement baptisé "confortant les principes républicains", sera présenté aujourd'hui en Conseil des ministres. Encore modifié ces derniers jours pour prendre en compte l'avis du Conseil d'Etat, le texte a ainsi évolué sur l'obligation de scolarisation dès 3 ans (et non plus seulement l'instruction).

Jour de deuil pour la France. Emmanuel Macron a décrété ce mercredi jour de deuil national en hommage à Valéry Giscard d'Estaing, "figure centrale de l'histoire de notre République", décédé la semaine dernière à l'âge de 94 ans. Une minute de silence sera respectée à 12 heures dans plusieurs institutions.

Jour fatidique pour l'avenir de Zidane. Classé troisième de sa poule, le Real Madrid joue son avenir ce soir en Ligue des champions, à l'occasion de la dernière journée qui l'oppose à Mönchengladbach. Une élimination du club recordman de victoires (13) serait historique : depuis 1997-1998, le Real a toujours été dans le top 16 européen.

L'ACTU À VENIR

Vaccins contre le Covid-19 : Donald Trump veut que les Etats-Unis soient servis en premier

Lire la suite

Présidentielle 2022 : à gauche, un rêve nommé Taubira

Lire la suite


Expliquer

NOTRE TOPO D'ACTU
L'Allemagne souffre face à la deuxième vague

La chancelière allemande, Angela Merkel. (Reuters)

L'Allemagne fait moins bien que la France. A la fin du mois d'octobre, à quelques heures d'écart, Angela Merkel et Emmanuel Macron annonçaient de nouvelles restrictions pour combattre la seconde vague de l'épidémie de Covid-19. A ce moment-là, il y avait 4 fois plus de cas en France qu'en Allemagne. Un mois plus tard, c'est désormais l'Allemagne, bonne élève durant la première vague, qui compte le plus de contaminations. Taux d'incidence, nombre de personnes en réanimation et bientôt courbe des décès : pour la première fois depuis le début de la pandémie, la situation épidémique est plus mauvaise outre-Rhin.

Des stratégies divergentes. La stratégie suivie par l'Allemagne au printemps, avec notamment un dépistage intense, ne semble plus suffire depuis le début de l'automne. Là où la France a imposé un nouveau confinement, certes moins restrictif qu'au printemps, ce pays a fait fermer ses bars, restaurants, lieux culturels et clubs de sport sans aller jusqu'à un confiner sa population ni imposer de couvre-feu. Les restrictions actuelles ont été prolongées au moins jusqu'au 10 janvier.

De nouvelles mesures à venir. L'Allemagne étant un pays fédéral, chaque région peut imposer ses propres restrictions. A partir d'aujourd'hui, les Bavarois vont par exemple être appelés à rester à la maison, sauf exceptions, et un couvre-feu partiel entrera en vigueur après 21 heures. Mais Angela Merkel a prévenu lundi que les mesures actuelles de restriction ne seront pas suffisamment efficaces "pour tenir cet hiver", jugeant que la situation devenait "très sérieuse".


👉  Si vous voulez tout comprendre à ce sujet, cliquez ici.

NOS ARTICLES POUR DÉCRYPTER ET MIEUX COMPRENDRE

Pourquoi Airbnb se risque en Bourse malgré la crise

Lire la suite

Comment la compagne de Boris Johnson oeuvre pour un recentrage de sa politique

Lire la suite


Surprendre

NOTRE INFO EN PLUS
Israël est en contact avec des extraterrestres, selon son ancien chef de la sécurité spatiale

Les monolithes n'étaient-ils qu'un avant-goût? Après ces mystérieux objets métalliques rappelant 2001, l'Odyssée de l'espace découverts à plusieurs endroits sur la planète (on vous rassure, un groupe d'artistes a revendiqué la pose du premier), l'actualité extraterrestre s'épaissit avec des déclarations venues d'Israël. Dans un entretien à la presse, le général à la retraite Haim Eshed, responsable du programme de sécurité spatiale de l'Etat hébreu de 1981 à 2010, a lancé un pavé dans l'espace : son pays est en contact avec les aliens.

Ce n'est d'ailleurs pas la seule révélation faite par cet homme de 87 ans, qui assure parler aujourd'hui car sa réputation est faite et qu'il n'a plus "rien à perdre". Il existerait en fait, toujours selon Haim Eshed, une "fédération galactique" qui aurait conclu un accord avec son pays et surtout avec les Etats-Unis. Cette coopération serait facilitée par l'existence d'une base souterraine sur Mars, où se réuniraient des représentants humains et extraterrestres.

L'ancien responsable israélien n'avance pas de preuves, ne précise pas non plus de quand datent ces petits rendez-vous secrets, mais assure que ce n'est pas un hasard si Donald Trump a lancé au cours de son mandat une force armée de l'espace. D'ailleurs, le président américain "était sur le point" de révéler l'existence de ces alliés extraterrestres, mais la fédération galactique l'en aurait empêché, jugeant que l'humanité n'était pas encore prête. Rappelons néanmoins qu'à ce stade, aucune trace de vie extraterrestre, encore moins intelligente, n'a été rapportée.

NOS ARTICLES QUI VONT VOUS SURPRENDRE

Stella McCartney au JDD : "Nous avons tous un côté hippie"

Lire la suite

Ski : Alexis Pinturault emploie lui-même l'essentiel de son staff, un fonctionnement inédit en France

Lire la suite



Découvrez notre offre d'abonnement, gratuite pendant 2 mois
  • Le Journal du Dimanche, le week-end, votre journal à lire et télécharger en version numérique dès le samedi soir à 23h45
  • Le Journal de Demain, chaque soir, du lundi au samedi, l'actualité du lendemain ... avant tout le monde
  • Bon Dimanche, le mercredi, La sélection exclusive de la rédaction pour organiser votre week-end
  • Bon Dimanche à Paris, le vendredi, votre week-end à Paris et en Île-de-France
  • Lejdd.fr en illimité, 100% des articles premium disponibles
Je m'abonne
0€ pendant 2 mois, puis 6,90€/mois


ON RESTE EN CONTACT ? 

Si vous ne souhaitez plus recevoir ce type d'e-mails, veuillez vous désabonner ici


En application des dispositions de la loi nº 78-17 du 6 janvier 1978 dite « Informatique et Libertés » modifiée, toute personne physique dispose des droits d'accès, de rectification, d'opposition et de suppression des données la concernant. L'exercice de ces droits peut s'effectuer à tout moment par la voie postale à l'adresse suivante : Le Journal du Dimanche - 2 rue des Cévennes 75015 Paris ou en nous contactant directement via le formulaire suivant 

>